Le Concours d’Entrée en Formation d’Aide-Soignant

Calendrier des épreuves et Conditions d'accès au concours

  • Candidats de droit commun (liste 1)
  • Candidats « article 13 bis » (liste 2)
  • Candidats en terminale (sous réserve de l'obtention de l'examen) ou titulaires de BAC PRO ASSP et SAPAT (liste3)
  • Candidats passerelles (Liste 4)

Conditions d'accès

Les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins à la date de leur entrée en formation, aucune dispense d’âge n’est accordée.
Liste 1 : réservée aux candidats de droit commun
Liste 2 : réservée aux candidats justifiant d’un contrat de travail CDD ou CDI dans un établissement de santé ou structure médico-sociale avec un engagement de financement émanent de la structure. Le contrat doit courir jusque la fin de la formation soit jusqu’au mois de juillet suivant le début du mois de la formation.
Liste 3 : réservée aux candidats titulaires ou en classe de terminale des baccalauréats professionnels ASSP (accompagnement, soins, service à la personne) et SAPAT (service aux personnes et aux territoires)
Liste 4 : réservée aux candidats titulaires d'un diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture, d'ambulancier, d'auxiliaire de vie sociale, d'aide médico-psychologique, d'accompagnant éducatif et social et du titre professionnel d'assistant de vie aux familles

L’admission en formation conduisant au Diplôme d’Etat d’Aide Soignant (DEAS) est subordonnée à la réussite aux épreuves de sélection.

Admissibilité

Épreuve écrite

Listes 1 et 2

Cette épreuve se compose de deux parties :

  • A partir d’un texte de culture générale et portant sur un sujet d’actualité d’ordre sanitaire et social, le candidat identifie les idées principales du texte et répond aux questions posées.
  • Une série de question ayant pour objet de tester les connaissances dans le domaine de la biologie humaine ainsi que les aptitudes numériques (série de 10 questions)

Sont dispensés de l'épreuve écrite : les candidats titulaires d'un titre ou diplôme homologué au niveau IV, les candidats titulaires d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V, les candidats titulaires d'un titre ou diplôme étranger leur permettant d'accéder directement aux études universitaires dans le pays ou il l'ont obtenu, les étudiants ayant suivi une première année d'études conduisant au diplôme d'Etat d'infirmier et n'ayant pas été admis en deuxième année."

Listes 3 et 4
Étude d'un dossier comprenant un CV, une lettre de motivation, des attestations de travail, le dossier scolaire et les diplômes permettant de se présenter à la dispense de formation."

L’épreuve orale d’admission

L'épreuve orale d'admission accessible aux candidats reçu à l'écrit.

Liste 1 et 2

Modalité de l’épreuve :

  • Épreuve notée sur 20 points
  • Temps de préparation 10 minutes
  • Entretien de 20 minutes maximum
  • Jury composé de 2 personnes

Contenu :

  • Présentation d’un exposé à partir d’un thème relevant du domaine sanitaire et social et réponse à des questions. Cette partie est notée sur 15 points et vise à tester les capacités d’argumentation et d’expression orale du candidat ainsi que ses aptitudes à suivre la formation,
  • Discussion avec le jury sur la connaissance et l’intérêt du candidat pour la profession d’aide-soignant. Cette partie notée sur 5 points est destinée à évaluer la motivation du candidat.

Liste 3 et 4

Entretien avec un jury, de deux personnes, visant à évaluer leur motivation sur la base du dossier.

Une note inférieure à 10/20 est éliminatoire.

L'admission au concours

L’Admission définitive est subordonnée :

  • A la production, d’un certificat médical établi par un médecin agréé attestant que le candidat ne présente pas de contre-indication physique et psychologique à l’exercice de la profession,
  • A la production, d’un certificat médical de vaccinations conforme à la règlementation en vigueur fixant les conditions d’immunisation des professionnels de santé en France,
  • Pour être en règle avec les conditions d’immunisation, les candidats doivent prévoir leur vaccination quatre mois minimum avant la rentrée. (Hépatite B, tuberculose)

Article L.3111-4 du code de la santé publique :« Une personne qui, dans un établissement ou organisme public ou privé de prévention, de soins ou hébergeant des personnes âgées, exerce une activité professionnelle l’exposant à des risques de contamination, doit être immunisée contre l’Hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite ».